top of page
  • Photo du rédacteurCatherine Lauzon

UTILISER LES CONTES CLASSIQUES POUR DÉVELOPPER LES HABILETÉS LANGAGIÈRES AU PRÉSCOLAIRE

Exemple d’une séquence d’activités vécue en coenseignement en utilisant le conte Les trois ours de Byron Barton


Les contes comme Boucle d’or et les trois ours, Les trois petits cochons ou Le petit chaperon rouge sont souvent les premières histoires qui nous initient au monde magique de la lecture lorsque nous sommes petits. Malgré l’importance de la lecture dès le plus jeune âge qui donne le goût de la lecture aux enfants en plus de développer leurs compétences langagières entre autres, ce n’est malheureusement pas tous les enfants qui ont cet accès privilégié aux livres. Ainsi, avec les années, mes collègues du préscolaire et moi avons réalisé que peu d’enfants de notre milieu scolaire connaissaient ces contes ou y avaient été exposés. Les contes ont l’avantage d’avoir pour la plupart une structure récurrente, ce qui facilite la compréhension du récit par les enfants. De plus, il existe de nombreuses versions des différents contes. On peut donc s’amuser à comparer celles-ci. Il existe également beaucoup de matériel (jeux, marionnettes, bricolage, etc.) en lien avec ceux-ci, ce qui facilite leur exploitation.


Au préscolaire, la lecture d’albums jeunesse joue un rôle important en ce qui a trait au développement de certaines compétences en littératie (conscience phonologique, conscience de l’écrit, vocabulaire littéraire, langage de la pensée, intérêt pour la communication). Cet article vous propose donc une séquence d’activités vécue en coenseignement dans une classe du préscolaire qui vise le développement de certaines de ces compétences. Étant donné le milieu allophone dans lequel je travaille, une grande part des activités vise le développement de vocabulaire en français.

La suite de la planification ainsi que les différents documents se trouvent dans la section Intervention dans l’onglet Documentation.


Période 1 — Exploitation du vocabulaire littéraire en lien avec l’album


Lors de la première période de coenseignement, nous avons décidé de travailler le vocabulaire littéraire en lien avec l’album Les trois ours de Byron Barton


- Lecture interactive de l’album pendant que l’une de nous prenait des notes des réponses des élèves durant la lecture interactive. Pendant la lecture, on vise aussi différentes intentions pédagogiques liées aux différents concepts de littératie. Ici, lors de notre première lecture nous avions mis l’accent sur le sens de la lecture (de gauche à droite), le repérage du titre sur la première de couverture en comptant le nombre de mots dans ceux-ci et la reconnaissance de la lettre « o ».


- À la fin de la lecture, nous avons présenté six mots de vocabulaire issus de l’album : délicieux, brûlant, refroidir, se promener, bondir et s’enfuir. Nous avons d’abord présenté des images représentant ces mots et avons offert une courte définition ou un mot synonyme aux élèves pour nous assurer de leur compréhension. Lors de la présentation des mots, nous avons, par le fait même, découvert combien de syllabes comportait chaque mot en tapant dans nos mains pour les découper en syllabes. Par la suite, nous avons demandé des exemples aux élèves pour chaque mot (ex. : qu’est-ce qui peut être brûlant ? Quels animaux bondissent ?). Finalement, nous avons bougé un peu en mimant les différents mots tout en les répétant à voix haute (ex. : se frotter le ventre en disant « délicieux » ; sauter sur place en disant « bondir », etc.)


- Activité individuelle, avec aide des deux enseignantes, où les élèves étaient invités à choisir deux images qui représentaient l’un des six mots travaillés (voir image plus bas). Après chaque page, chaque élève venait voir l’une des deux enseignantes et ces dernières s’assuraient de faire dire le mot à l’élève en plus de lui présenter les autres mots présents sur la page.

Période 2 — Concepts spatiaux « à l’intérieur » et « à l’extérieur »


Lors de la deuxième période de coenseignement, nous avons décidé de travailler deux concepts spatiaux en nous servant de l’album travaillé.


- Présentation des concepts spatiaux « à l’intérieur » et « à l’extérieur » à l’aide de certaines images de l’album Les trois ours. Par exemple, sur la page couverture, les trois ours sont à l’extérieur de leur maison.


- À l’aide d’une maisonnette et de figurines, les élèves étaient invités à placer la figurine au bon endroit selon ma consigne (mets le lapin à l’intérieur de la maison) ou à me dire où se trouvait celle-ci en utilisant l’un des deux concepts travaillés.

- Activité individuelle, avec l’aide des deux enseignantes, où les élèves étaient invités à choisir le bon concept selon l’image présentée. Après chaque page, chaque élève venait voir l’une des deux enseignantes. Ces dernières aidaient les élèves à lire la phrase au bas de la page afin que ces derniers utilisent l’un des mots travaillés. À la fin de l’activité, étant donné la structure répétitive des phrases utilisées et le support de l’image, les élèves étaient capables de nous lire la petite phrase avec leur doigt de lecteur.

Période 3 — Histoire séquentielle (être capable de replacer des images de l’histoire en ordre)


Lors de la troisième période de coenseignement, nous avons décidé de valider la compréhension de l’histoire par les élèves en plus de travailler le rappel de celle-ci à l’aide d’images.


- Relecture de l’album Les trois ours


- Activité individuelle, avec l’aide des deux enseignantes, où les élèves étaient invités à replacer quatre images issues de l’histoire dans le bon ordre. Lorsqu’il avait terminé, ils étaient invités à raconter l’histoire des trois ours dans leurs mots aux enseignantes. Ainsi, cela nous permettait de vérifier la compréhension du récit chez les élèves en plus de leur fournir une occasion de raconter l’histoire. En étant deux, cela nous permet d’aider les élèves à reformuler leurs phrases lorsque celles-ci sont mal structurées en plus de les aider à utiliser du vocabulaire plus précis (ex. : les mots travaillés durant la première période)


Période 4 — Jouons au détective des erreurs !


La période 4 se veut une période plus ludique. Elle permet de valider si les élèves ont intégré les différents concepts travaillés jusqu’à présent (concepts liés à l’écrit, compréhension du récit, vocabulaire littéraire).


- Lecture pour une troisième fois de l’album. Cette fois-ci, l’enseignante demande aux élèves d’être attentifs, car certaines erreurs se glisseront dans la lecture de l’album. Étant donné que les élèves commencent à bien connaitre l’album, il leur est plus facile de déterminer les erreurs commises


Exemples d’erreurs :

o Dire le titre en pointant le nom de l’auteur

o Dire qu’il y a 5 mots dans le titre (il y en a 3)

o Commencer à lire de droite à gauche

o Utiliser un mot contraire à l’un des mots travaillés. Par exemple, « le chocolat était glacé » au lieu de « le chocolat était brûlant »

o Inférer les sentiments des personnages de la mauvaise façon.

En regardant l’image du petit ours triste parce que quelqu’un a goûté son chocolat, dire qu’il est content.


- Séparation de la classe en deux et animation par chaque enseignant d’un jeu proposé par le matériel « Prêt à lire — Boucle d’or et les trois ours » des Éditions Passe-temps. À la moitié du temps, changement de sous-groupe afin que chaque élève puisse jouer aux deux jeux.


o Jeu « Qui dort où » qui permet de développer la conscience syntaxique en découpant une phrase en ses différents constituants (sujet, prédicat, complément).


o Jeu « Le journal de Papa ours » qui permet de développer la conscience de l’écrit en repérant des phrases, des mots, des lettres, des chiffres et des signes de ponctuation.


Période 5 — Bricole, bricolons, bricolez !


Durant la cinquième période de coenseignement, nous avons fait le bricolage du personnage Boucle d’or. Cela permettait ainsi de développer davantage des compétences de motricité fine.



Période 6 — Trouve les différences !


Lors de la dernière période de coenseignement en lien avec cette séquence d’activités sur le conte des trois ours, nous avons choisi de présenter une version différente de l’histoire avec l’album sans texte Boucle d’or & les trois ours de Rascal.


- Lecture en grand groupe de l’album sans texte Boucle d’or & les trois ours de Rascal. Les élèves étaient invités à tour de rôle à me raconter l’histoire à l’aide des images en noir et blanc.


- Discussion en grand groupe sur les ressemblances et les différences entre les deux albums.


- Jeu de motricité globale et d’inhibition motrice « Papa ours, maman ours, bébé ours » (voir l’image pour les explications du jeu)



Ces activités peuvent évidemment se vivre lorsqu’un enseignant est seul en classe. Toutefois, le fait d’être deux enseignantes permet d’une part de faciliter la prise de notes en plus d’offrir plus de support et de rétroaction aux élèves lors du travail. Ainsi, dans des activités à l’oral comme lors du rappel de l’histoire, nous avons la possibilité d’offrir de la rétroaction immédiate aux élèves qui ont plus de difficulté à s’exprimer (élève dont le français est peu acquis ou élève qui éprouvent des difficultés langagières par exemple). L’enseignante titulaire a toutefois la possibilité par la suite de poursuivre l’exploitation du conte en plaçant par exemple l’album dans son coin lecture avec une boite découverte où l’on y aurait placé des objets en lien avec l’album comme des marionnettes des personnages. Des chansons en lien avec l’album peuvent aussi être proposées. Le coin maison peut également être transformé en maison des trois ours. Bref, les possibilités d’exploitation sont infinies et permettent aux élèves de réinvestir les connaissances travaillées en contexte plus formel lors du coenseignement dans un contexte plus ludique.

Commentaires


bottom of page